Confidentialité & Facebook

Facebook vous connaît mieux que votre psy, et il connaît encore mieux vos clients. Éthique de la confidentialité et de la pub.

Facebook collecte intensément des données sur ses utilisateurs et a fait preuve d’un grand mépris pour la vie privée des utilisateurs. 

Même l’Union Européenne, avec sa RGPD, n’a que sensiblement amélioré cela. Elle continue ses efforts.

Vous connaissez tous Facebook.  Mais est-ce que vous le connaissez vraiment ? Il a bouleversé nos habitudes. Le bleu a conquis tous les aspects de notre vie. Il connaît très bien vos consommateurs, leurs habitudes, leurs centres d’intérêt. C’est une incitation pour vous de les atteindre à travers cet outil.

Facebook détient presque 30.000 points de données uniques sur chacun de ses utilisateurs (âge, localisation, sexe, préférence alimentaire ou politique, profils des amis proches, habitudes d’achat, sensibilité à certaines thématiques, il a conscience si vous avez des enfants de 0-2 ans ? et ainsi de suite…  C’est 30 000 petites choses qu’il sait sur votre vie. Vous n’avez pas forcément conscience de tout ce qu’il a appris, de vous et grâce à vous, en une décennie. Il a appris cela à travers des actions de votre part, par exemple; le fait que vous aimiez les vidéos de chats, d’enfants qui rient, avec quelles personnes vous avez récemment socialisées, vos préférences d’achat… Facebook est au cœur de la stratégie de la plupart des entreprises (grandes comme petites) car il peut les atteindre partout ; à la maison,  au travail, à l’école, de jour comme de nuit…

Alors, où Facebook obtient-il ces données ? On me pose souvent la question.

D’une part, c’est vous, les utilisateurs qui lui donnez ces accès dans les conditions générales d’utilisation. Tous ces contrats que peu lisent lui accordent cela, avec votre accord complet, et gratuitement. Sur plus de 2 milliards d’utilisateurs, à peine quelques millions de personnes ont regardé en détail les CGVouU (Conditions Générales de Ventes ou d’Utilisation), ceux à quoi les utilisateurs s’engagent. Presque personne n’a lu ces conditions, le contrat qui lie Facebook à vous (et vos données).

D’autre part, à travers votre utilisation de Facebook, il vous connaît mieux que votre psychologue. De par vos recherches et interactions avec vos amis et autres contenus, il peut évaluer vos sensibilités, étudiées de manière globale.

A noter que son algorithme (robot) dont on sait peu, devine les styles de comportements que vous avez et peut même prédire vos réactions ! Tout le business plan de Facebook repose sur sa capacité à segmenter ses utilisateurs et vendre des espaces de publicités pour ces clients.Plus il peut segmenter et plus les entreprises vont acheter de la publicité pour atteindre leurs cibles.

Par exemple, les pubs que nous élaborons avec les personnes que je forme, au-delà des aspects techniques, demande une réflexion, en profondeur sur ce qui constitue sa cible, (voir son segment, quel message va lui convenir, et ainsi le convaincre à nous transmettre ses coordonnées…)

Par exemple, prenez en compte Connect, un service lancé en 2008, qui permet aux utilisateurs de se connecter à des sites Web tiers via Facebook. De nombreux utilisateurs aiment la simplicité de ne pas avoir besoin de se souvenir d’innombrables mots de passe compliqués pour d’autres sites.  Ce que la plupart des utilisateurs ne réalisent pas, c’est que le service ne se contente pas de les connecter. Il permet également à Facebook de les surveiller sur n’importe quel site ou application qui a utilisé la connexion.  Utiliser Connect pour se connecter à des sites Web d’actualités ?  Facebook sait exactement ce que vous lisez ou les photos que vous prenez, combien de temps vous y consacrez. 

On ne va pas parler dans cet article de Google mais il opère un système similaire de collecte intense de vos données.

Beaucoup d’entre nous aiment taguer ses amis après une journée ou une soirée amusante.  Vous pensez peut-être que c’est un moyen facile de partager avec vos amis ces photos. Pour Facebook, vous fournissez une précieuse collection d’informations sur votre emplacement, vos activités et vos relations sociales, votre intensité, votre sensibilité à tel ou tel produit. Son but reste toujours de vendre des espaces de publicités à des entreprises qui souhaitent atteindre une cible précise.

Si une entreprise est si avide de vos données personnelles, vous espérez au moins qu’elle traitera ces données avec respect, n’est-ce pas ?  Malheureusement, depuis les premiers jours de Facebook, l’entreprise de Mark Zuckerberg a fait preuve d’un mépris complet pour la confidentialité des données de ses clients.

Remontant à la genèse de Facebook, après que le jeune Zuckerberg ait rassemblé ses premiers milliers d’utilisateurs, il a envoyé un message à un ami pour lui indiquer que s’ils voulaient des informations sur quelqu’un dans son université, ils devraient simplement lui demander.  Il avait maintenant des milliers de courriels, de photos et d’adresses.  Les gens les avaient simplement soumis, a déclaré le jeune entrepreneur.  Ils étaient, selon ses propres termes, des « personnes idiotes ».

Par exemple, en 2018, Facebook avait envoyé des supports marketing aux numéros de téléphone fournis par ses utilisateurs (pour l’authentification à deux facteurs, une fonctionnalité de sécurité), bien qu’il ait promis de ne jamais le faire.

La même année, il a été révélé que Facebook avait simplement téléchargé les enregistrements téléphoniques – y compris les appels et les SMS – de ceux de ses utilisateurs qui utilisaient des téléphones Android.  Encore une fois, les utilisateurs en question n’avaient aucune idée de ce qui se passait. Ils ne l’avaient pas autorisé, n’en avaient pas conscience.

Facebook veut vos données pour une raison simple : plus vous restez sur sa plateforme, plus il capte votre attention pour les annonceurs et plus il vend de la publicité.

Éthique dans l’utilisation de la publicité.

Dès lors, vous vous posez la question sur l’éthique d’utilisation de la publicité pour atteindre vos clients.

Facebook, vous offre un moyen extrêmement abordable pour atteindre de manière chirurgicale votre cible (et ne pas ennuyer ceux qui ne le sont pas).

Vous pouvez, bien sûr respecter, les règles de la RGPD en ne conservant pas plus de 13 mois les données de prospects qui n’ont pas réagi après plusieurs mois à vos propositions. C’est bien plus éthique et bien plus efficace dans la gestion de votre base de données.

Vous pouvez mettre à jour vos paramètres de confidentialité dans votre profil facebook, et suggérer que vos consommateurs le fassent aussi.

Avez-vous d’autres suggestions pour respecter ses clients tout en vendant vos produits sur Facebook ? 

25/10/21

#HabibFormation #CPF #RGPD #habibconseil #positiveplanetfrance #entrepreneur #PositivePlanetFrance #Paris #Porteurdeprojet #HabibConseil #Consultantencommunication#Communication #CommunicationDigital #PositivePlanet #PoleEmploi #PorteurDeProjet #CommunityManager #CoachingEnCommunication#CréerDuContenuDeQualité #CreerDuContenuDeQualite #Chalabi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s